Nous avons 259 invités en ligne
A propos de l'auteur
Menu principal
Souvenirs politiques
Citations royalistes
Bannière

postheadericon La mondialisation contre la diversité.

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

La mondialisation n'est pas anodine et, si elle fait partie du « paysage » contemporain, elle n'en reste pas moins un souci et, sans doute, un danger, au moins autant pour les cultures que pour l'environnement. Je ne méconnais pas qu'elle est un fait, mais je persiste à croire qu'elle n'est pas forcément un bienfait, même si la pensée dominante la présente comme une obligation à laquelle il serait vain de s'opposer et à laquelle il nous est demandé de nous plier, faute de quoi nous serions inexistants au monde en tant que nation et en tant que civilisation... Cette même pensée dominante qui nous enjoint de céder à toutes les tentations du libéralisme, qu'elles soient politiques, économiques ou sociétales : le fameux « Jouir sans entraves » peint sur les murs de la Sorbonne par les émeutiers de Mai 68 est devenu l'alibi de ce libéralisme qui rêve de la destruction des frontières et de toutes les limites à son règne matérialiste et commerçant. Bien sûr, je ne parle pas exactement du libéralisme politique d'un Raymond Aron (aujourd'hui souvent cité mais, en fait, assez peu lu par les thuriféraires actuels du Marché libre et sans contraintes...), mais bien plutôt de l'idéologie du « laissez faire, laissez passer » des Hayek et consorts, de ceux-là qui privilégient l'économique au détriment du social quand il faut plutôt rechercher un juste équilibre entre les nécessités économiques et les questions sociales.



Au passage, une anecdote qui me semble révélatrice : alors que je rédige cette note avec un correcteur orthographique qui me confirme que je fais assez peu d'erreurs, au moins sur la manière dont s'écrivent les mots, je constate que le nom Aron est considéré comme une faute quand le nom Hayek ne suscite aucune réaction de ce même correcteur automatique : est-ce si étonnant que cela, en définitive ? Ce système libéral qui se niche jusqu'au cœur des machines n'a guère d'égards pour un penseur qui reste avant tout un philosophe du politique quand, en définitive, le libéralisme contemporain se pense d'abord comme le triomphe de l'économique sur tous les autres domaines (n'est-ce pas, en somme, le fond de la pensée de Friedrich Hayek ?), allant jusqu'à remplacer le mot de « gouvernement », encore si politique et engageant la décision sur ce plan-là et par celui-ci, par le mot de « gouvernance » qui apparaît comme la soumission du politique et de sa décision au seul domaine de l'économique et de la gestion...


 

Quelques visages bien connus de la mondialisation...


Revenons à la mondialisation : si je ne la vois pas comme une chance c'est parce qu'elle est plus destructrice et réductrice que créatrice et libératrice... Ainsi, alors que les moyens de communication contemporains nous permettent de connaître tous les pays du monde et d'apercevoir la diversité de notre planète et de ses cultures, il est étonnant de constater que nombre de peuples et de langues sont directement menacés de disparaître, purement et simplement, au bénéfice d'une seule culture globalisée souvent exprimée en globish, expression simplifiée (caricaturée?) de la langue de Shakespeare, une langue hautement politique et littéraire quand le globish n'est qu'un sabir technocratique, informatique et économique destiné à commercer plus qu'à intellectuellement échanger... Alors que les relations établies entre toutes les parties du monde auraient logiquement pu mener à la multiplication des connaissances et des moyens d'accéder à l'universel, c'est exactement l'inverse qui s'est produit : les tristes prédictions de Claude Lévi-Strauss sont vérifiées, malheureusement, et, dans l'un de ses derniers entretiens télévisés, il laissait poindre son dépit, affirmant ne pas regretter de quitter prochainement ce monde qu'il voyait se réduire à un seul mode de vie mondialisé et si peu respectueux des différences concrètes et des peuples d'antan.

 


(à suivre)

 


 
xxxhub pornhub Une Video De Cul De Nous Deux Deep Sea Pussy Pov Group Suck And Fuck Teen Tgirl With A Cute Ass She Strokes Untill I Cum Sydney Screams Kitchen Kitchen Play