Nous avons 194 invités en ligne
A propos de l'auteur
Menu principal
Souvenirs politiques
Citations royalistes
Bannière
Flux RSS

postheadericon Citations

postheadericon Principe monarchique.

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

L'universitaire François-Georges Dreyfus a, il y a quelques années, parlé de la Monarchie en des termes sympathiques. Il serait dommage de ne pas les évoquer : "Le principe monarchique est parfaitement adapté aujourd'hui aux besoins de notre pays. Bien plus, le fait monarchique éviterait d'une part la politisation du sommet de l'Etat, car le souverain n'appartient à aucun parti, et d'autre part les campagnes électorales présidentielles qui bloquent pendant deux ans la vie politique française n'auraient plus de raison d'être". En terminer, par la Monarchie, avec cette "Présidentielle permanente", voila une bonne idée. Mais elle risque de ne pas plaire à ceux qui lorgnent vers le Palais de l'Elysée...

 

Le prince Jean, quand il va à la rencontre des Français, ne va pas à la "pêche aux voix", lui... Il est d'autant mieux préparé, ainsi, à écouter et à préparer la suite.


 

postheadericon D'actualité.

Toujours en relisant Bainville, voici une citation qui me semble bien s'appliquer à la situation de notre République actuelle et à ses querelles présidentielles, y compris au sein du gouvernement (quelle image pour les autres pays du monde!) : "Les gouvernements ne peuvent vivre sans principes et sans idées, et, de plus en plus, les principes et les idées se retirent de la République, la laissant à l'état de matière sans cerveau, animée de mouvements désordonnés". Terriblement actuel...

 

postheadericon Tâche de la politique.

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

En fouillant dans ma bibliothèque, j'ai retrouvé un petit livre intitulé "Réflexions sur la politique" et qui rassemble des citations de l'écrivain, historien et journaliste, Jacques Bainville, véritable "intelligence diplomatique" du royalisme français du premier tiers du XXe siècle. Voici une première citation que je vous laisse méditer en ces heures incertaines... "La tâche de la politique est de résoudre des difficultés sans cesse renaissantes. Elle est aussi de les prévoir et de ne pas se laisser prendre au dépourvu".

 

Ainsi, si nos gouvernants ou politiciens du moment voulaient bien écouter et comprendre ces deux courtes phrases, leur impuissance devant les crises qui secouent notre société serait moins choquante et, surtout, moins vérifiée... Mais, en "Présidentielle permanente", les hommes de la République sont-ils encore capables de cet effort ?

 


 

postheadericon Erreur.

Il y a quelques jours les royalistes commémoraient la mort de Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793. Raymond Poincaré, qui fut président de la République, déclarait dans les années 20 sur ce thème: "Maintenant que j'ai, hélas, le temps de méditer, je me demande si l'erreur initiale de la France ne date pas de l'exécution de Louis XVI".

En tranchant le fil de l'Histoire symbolisé par la suite dynastique des rois capétiens, les républicains de 1793 ont cherché à créer un "sens obligatoire" de l'Histoire pour notre pays. Néanmoins, il n'est pas interdit de penser à d'autres chemins que celui de la République actuelle...

 

postheadericon l'homme tel qu'il est.

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Encore une citation intéressante du Comte de Paris: "Parce qu'elle est basée sur des lois naturelles, l'action royale est profondément humaine. Elle oppose les réalités vivantes de la famille, du métier, de la région, de la nation, aux chimères de l'individualisme égalitaire et de l'internationalisme fraternel. Elle prend l'homme tel qu'il est et non tel qu'il devrait être".

 


Ainsi, la Monarchie apparaît comme un régime intimement humaniste, parce qu'elle se refuse à "forger l'Homme nouveau", abstrait et déshumanisé, et se contente des hommes réels, considérés dans leur vie, leur famille, leurs passions et leurs raisons, leur environnement, etc. La Monarchie conserve l'humilité devant la nature des hommes.

 
Plus d'articles...