Nous avons 172 invités en ligne
A propos de l'auteur
Menu principal
Souvenirs politiques
Citations royalistes
Bannière
Flux RSS

postheadericon Citations

postheadericon Rois, continuités et diversités.

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Dans un dossier paru il y a quelques années dans « L’Action française 2000 », Michel Fromentoux fait un véritable plaidoyer pour la Monarchie, en comparaison d’une République trop prometteuse pour ne pas être diviseuse… « Nos rois, « faits par la nature », disait-on alors, ont eu des qualités et des défauts (y en a-t-il un seul qui serait bien passé à la télévision ?...) mais tous, garantissant la continuité, ont permis à la France d’éclore en toutes ses diversités ». En somme, les rois ont joué le rôle de trait d’union entre les communautés et les individus d’une part, entre les générations d’autre part : cela serait bien utile aujourd’hui…


Le comte de Paris, le prince Jean et son fils Gaston, devant un buste du comte de Paris (1908-1999) père et grand-père d'Henri et de Jean.
 

postheadericon Première place...

Dans un livre-entretien paru il y a quelques années, l’ancien ministre de l’Intérieur sous Giscard d’Estaing, Michel Poniatowski déclarait : « Le grand avantage de la monarchie, c’est que personne ne peut prétendre y occuper la première place », celle-ci étant occupée de la façon la plus naturelle qui soit, par la succession héréditaire, par le Roi. Cela évite bien des désagréments liés à la compétition électorale présidentielle dont nous sortons à peine pour entrer bientôt dans la prochaine… ou l'inverse !

 


 

postheadericon Patriotisme.

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Le débat autour du drapeau tricolore et de « La Marseillaise » soulevé par Ségolène Royal peut être, me semble-t-il, enrichi par cette citation de Charles Maurras : « Le patriotisme français réclame une expression permanente qui ne peut être qu’un roi, ou plus correctement, une succession de rois ». A méditer…

 

postheadericon Passions particulières.

« Je n'épouse point les passions de personne », affirmait Henri IV il y a quatre siècles. A l'heure où la campagne présidentielle montre les candidats pleins d'envie de monter sur la marche suprême de la République et promettant tout (ou presque) à tous les groupes d'intérêt qui revendiquent (à tort ou à raison, là n'est pas le problème), il serait bien utile d'avoir un Chef de l'Etat qui soit assez indépendant, par la nature même des institutions, pour pouvoir être au-dessus des querelles et des passions politiciennes ou partisanes... Là encore, la Monarchie serait bien utile pour penser, d'abord, à l'intérêt général...

 

postheadericon Aboutissement.

La comtesse de Paris n’a pas été une « reine silencieuse », loin de là, et elle a été, près de son époux le comte de Paris (1908-1999), une aide précieuse et attentive à promouvoir le principe qu’elle portait aussi, mère de celui qui, le jour venu, devait reprendre la suite de son père, en application de la vieille règle de primogéniture royale. Dans un entretien accordé au journal royaliste portugais « Monarquia Portuguesa », elle estimait que « la Monarchie doit survenir par une évolution normale, mais pour que cette évolution soit bien faite il faut que les gens soient informés pour comprendre qu’une Monarchie, ce n’est pas une question de couronne, de joyaux et de palais ; c’est une question d’administration et de continuité… ». Aux royalistes de faire ce travail d’information pour en finir avec les préjugés et rappeler ce qu’est, ce que sera, la Monarchie active « à la française ».

 

La comtesse de Paris au soir de sa vie.


 
Plus d'articles...